SOS Misandrie

« Parce que les hommes battus d’aujourd’hui vivent le calvaire des femmes battues d’hier. »

 

 

Violences conjugales,
agressions sexuelles
 :

les oubliés de la France

 

1 homme sur 4 est victime de harcèlement sexuel au travail *.

1 600 000 hommes victimes d’un stress post-traumatique (SPT) à la suite d’un viol ou d’une tentative de viol subi dans leur vie *.

146 000 hommes victimes par an de violences conjugales tous types confondus *.

26 000 hommes victimes par an de violences sexuelles commises par leur conjoint.e ou ex-conjoint.e *.

67 500 hommes victimes chaque année de violences sexuelles physiques au travail *.

 

Et vous ? Quelle victime de la France misandre êtes vous ?

Violences conjugales,
agressions sexuelles
 :
la France de la honte !

 

0 plaquette informative de l’État où l’homme apparaît comme victime.

0 page Internet de l’État où l’homme apparaît comme victime.

0 précision de l’État pour dire que des structures prennent aussi en charge les hommes victimes.

0 structure d’État spécifiquement dédiée aux hommes victimes.

3 communications de l’État qui précisent qu’un homme a aussi droit au statut de victime ( 1, 2, 3 ).

99.7% communications de l’État qui suggèrent un sexe masculin pour évoquer un agresseur, mais  JAMAIS il n’y est suggéré qu’une victime puisse être un homme.

 

À la maison,

vous aussi ?

Appelez le 3919

(7j/7, de 8h à 22h)



Votre enfant,

risque ça ?

Appelez le
01 47 70 25 34

(7j/7, 24h/24)

DOCUMENTS - FEMMES TUEUSES : L'Affaire Sarrasin-Doyonnas.

 



Précision : les détails de cette affaire sont relatés ici de manière chronologique tels que les enquêteurs et les magistrats en ont été informés.



Résumé détaillé

L'affaire Sarrasin-Doyonnas aussi appelée « Affaire du Minitel Rose », est une affaire criminelle française qui débutera le 13 octobre 1995 à Montagnat dans l'Ain par la découverte du corps mutilé de Sébastien Faisant, 24 ans, un étudiant qui finançait ses études en étant employé dans un sex-shop. L'enquête mènera la police à découvrir que ses assassins, Patrick Sarrasin et Danielle Doyonnas adeptes du Minitel Rose et de soirées échangistes, avaient un an plus tôt tué le mari de Danielle, Gilles Doyonnas, d'une balle dans la tête avant de maquiller le meurtre en un accident de la route.



Les faits

Le 13 octobre 1995 à Montagnat, le cadavre de Sébastien Faisant est découvert par un agriculteur au fond d'un fossé dans un bois. On lui a tiré trois balles dans la tête : une dans chaque tempe et une à la base du crâne. De plus il a été égorgé. Le bois où le corps a été retrouvé est réputé pour abriter les ébats de couples échangistes, d'exhibitionnistes et de prostitués. Dans l'une des poches du cadavre on trouve un papier où il est écrit les mots « Bruno et Chantal ».



1. Enquêtes

1.1 Enquête liée au décès de Sébastien Faisant

Les enquêteurs apprennent que Sébastien Faisant était étudiant, il finançait ses études en travaillant comme employé dans un sexshop. En interrogeant son frère ils découvrent que Sébastien était adepte du Minitel Rose qu'il utilisait pour faire des rencontres. Grâce aux relevés de connexion ils découvrent que Sébastien avait eu un rendez-vous avec Patrick Sarrasin 41 ans et Danielle Doyonnas, 33 ans, qui se faisaient appeler Bruno et Chantal.

Danielle est veuve depuis plus d'un an, elle a 3 enfants et a refait sa vie avec Patrick. Lors de l'interrogatoire Danielle et Patrick avouent le meurtre de Sébastien Faisant : Danielle sert d'appât pour l'attirer, à 2 heures du matin et une fois sur le lieu du crime elle lui propose alors un jeu de domination qui consiste à le menotter, il accepte. Lorsque Sébastien est entravé Patrick surgit alors et le menace avec une arme à feu. Ils lui soutireront les 100 francs qu'il portait sur lui ainsi que ses deux cartes bleues et le forcent à leur donner les codes. Patrick abat alors Sébastien de trois balles, une dans chaque tempe et une à la base du crâne. Il expliquera que comme Sébastien faisait du bruit en agonisant alors il a décidé de l'égorger pour le faire taire.

Il s'avèrera que Sébastien Faisant n'avait pas donné les bons codes de ses cartes bleues : elles seront avalées par un distributeur après que ses agresseurs aient fait plusieurs tentatives de retrait infructueuses.

Il a été avéré que par la suite Patrick Sarrasin et Danielle Doyonnas ont pillé le coffre de la voiture de Sébastien dans lequel ils ont trouvé plusieurs cassettes vidéo pornographiques. Ils expliquent qu'une fois rentrés chez eux ils les ont visionné avant de faire l'amour, et que le lendemain Danielle a confectionné plusieurs tartes et gâteaux pour accueillir chez eux un couple avec lequel ils ont fait l'amour la nuit suivante.

1.2 Enquête liée au décès de Gilles Doyonnas

Suite à ces aveux, les gendarmes s'interrogent sur la possibilité que ce meurtre ne soit pas le premier du couple Sarrasin-Doyonnas. Il s'interrogent alors concernant le décès de Gilles Doyonnas, le mari de Danielle, survenu 14 mois plus tôt.

Le 4 juillet 1994, dans sa voiture sur une route de montagne, Gilles Doyonnas décède dans ce que l'enquête conclura alors être à un accident de la route du à l'alcool. Le frère de Gilles avait toutefois soulevé une incohérence : la tête de la victime présentait une bosse à l'arrière du crâne alors que le choc avait été frontal. Cet élément n'avait pas retenu l'attention des enquêteurs.

Un an plus tard les gendarmes font exhumer le corps de Gilles Doyonnas. Une autopsie est pratiquée, la radiographie du cadavre met alors en évidence la présence d'une balle dans sa tête.

Interrogé, Patrick Sarrasin avouera avoir tenté à 4 reprises d'exécuter Gilles Doyonnas avec la complicité de sa femme, la quatrième ayant été couronnée de succès.

- Première tentative. Alors qu'ils sont dans leur chambre à coucher, Danielle sert à Gilles un verre de Whisky dans lequel elle a pilé deux comprimés de Tranxène. Patrick Sarrasin surgit alors et lui assène un coup de barre de fer sur la tête. Ils le chargent dans la Peugeot 405 de Gilles, l'emmènent jusqu'au Col du Berthiand au niveau d'un virage qui surplombe un ravin de plusieurs dizaines de mètres de haut. Ils mettent Gilles au volant puis poussent la voiture dans un ravin. Mais dans son mouvement la voiture se retrouvera coincée en équilibre. Gilles rentrera chez lui en pensant avoir eu un accident, mais sans comprendre comment il en est arrivé là. Il mentionnera toutefois cet accident à son père.

- Deuxième tentative. La seconde tentative est similaire à la première jusqu'au moment d'arriver au niveau du Col. À cet instant Gilles se réveille et voit sa femme et Patrick qu'il ne connait pas. Patrick feinte alors d'avoir kidnappé le couple et pour donner du crédit à ses allégations il fait ensuite semblant de violer Danielle devant les yeux de son mari. Puis Patrick fera mine d'enlever Danielle qui réapparaitra seulement deux jours plus tard. Gilles ne portera pas plainte.

- Troisième tentative. Cette tentative se déroule dans le garage de Gilles Doyonnas. À distance, Patrick Sarrasin tire une balle sur Gilles juste au moment où celui-ci se penche pour refaire un lacet. La balle manquera sa cible et se figera dans le mur du garage. Elle sera retrouvée bien plus tard par la police.

- Quatrième tentative. Un soir, dès que son mari rentre du travail Danielle lui propose de boire un Whisky-Orange dans lequel elle a mélangé du somnifère. Une fois Gilles endormi Patrick Sarrasin surgit et lui met un oreiller sur la tête pour amortir les bruits et ainsi éviter de réveiller les enfants. À travers l'oreiller il lui tire une balle dans le conduit de l'oreille pour éviter de créer un orifice identifiable par la police au niveau de la tête. Avec sa maîtresse ils entourent la tête dans un sac pour éviter de créer des traces de sang, puis Danielle nettoie la chambre pendant que Patrick charge le corps dans la Peugeot de Gilles. Patrick conduit la voiture jusqu'au Col du Berthiand au niveau du virage et de son ravin. Il met alors le cadavre de Gilles au volant, lui retire le sac plastique de la tête, puis pousse la voiture. Cette fois-ci la voiture tombera au fond du ravin comme prévu.


1.3 Enquêtes de personnalité

Les détails de cette dernière tentative lui ont été inspirés en écoutant une émission de Pierre Bellemare sur Europe 1 consacrée aux crimes.

L'enquête mènera à percevoir Danielle comme une mère de famille lassée qui aura trouvé de nouvelles perspectives de vie sexuelle sur le Minitel Rose. Les factures liées aux connexions sur Minitel devenant conséquentes, Gilles aura un doute et chargera la gouvernante d'espionner Danielle. L'employée de maison découvrira la véritable nature des connexions sur le Minitel. Elle racontera que Danielle avait alors changé de comportement, faisant désormais beaucoup plus attention à son allure générale, ses tenues qui devenaient de plus en plus courtes, à son maquillage. Danielle avait alors commencé à s'absenter de plus en plus fréquemment dans la journée et pendant des périodes de plus en plus longues. Jusqu'au jour où Patrick était apparu et qu'ils étaient finalement devenus amants.

L'enquête établira que Patrick ne travaillait pas mais qu'il racontait à Danielle vivre de courses de motos et avoir été agent-secret. Patrick aura senti une détresse dans la vie de Danielle et aura perçu la maison des Doyonnas comme un objectif à acquérir moyennant l'exécution de Gilles.

Suite au décès de Gilles, la présence d'une bosse derrière sa nuque ainsi que l'anecdote de la voiture suspendue au-dessus du ravin à l'endroit où il est mort auront menée la famille du défunt à avoir des doutes sur la bonne foi et sur les intentions de Danielle. Les parents de Gilles feront donc savoir à Danielle que sa présence n'est pas désirée aux funérailles de son mari, toutefois la famille ne portera pas plainte. Les gendarmes classeront donc le décès de Gilles comme étant la conséquence d'un accident de la route.



2. Le procès

Il s'ouvre le 13 mai 2014 devant les assises de Vannes.

Murielle déclarera ne plus être en couple avec Patrice, lui découvrira la rupture à cet instant. De plus, au cours du procès on découvrira que la vie de Patrice aura été celle d'un ancien SDF, tombé amoureux fou de Murielle en août 2011 et ayant ainsi accepté de l'aider lorsqu'elle le lui a demandé.

Jean-Sébastien, lui, était une personne démunie, un homme attiré par l'argent qui aura cédé aux 50 000 Euros proposés par Murielle. C'est à cet instant que Alizée découvrira que son petit ami avait été payé par sa mère pour tuer Lionel.

Murielle quant à elle était suvie par les services sociaux qui envisageaient de lui retirer la garde de ses enfants pour cause de défaillance dans ses devoirs de mère.

Verdict :

- Patrick Sarrasin sera condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour deux assassinats.,
- Danielle Doyonnat sera condamnée à 30 ans de réclusion criminelle pour ses deux complicités d'assassinat.



Source : Wikipedia : Affaire Sarrasin-Doyonnas



 

Au boulot,

encore elle ?...

Appelez le

01 45 84 24 24

(lundi :14h à 17h,

mardi au vendredi : 9h30 à 12h30)



Vous en avez marre
de cette vie ?...

Appelez le

09 72 39 40 50

(7j/7, 24h/24)

Copyright 2019 – SOS-Misandrie.org